top of page

Equateur : pays producteur de café

Dernière mise à jour : 18 août 2023


Equateur : pays d’Amérique du Sud
Equateur : pays d’Amérique du Sud

Après vous avoir parlé du Brésil et de la Colombie en tant que pays producteurs et exportateurs de café, prenons le temps de nous pencher sur un nouveau pays : l’Equateur.

En bonne place parmi les 15 pays qui produisent et exportent à la fois arabica et robusta, l’Equateur a battit au fil des années une solide réputation quant à la qualité du café produit sur ses terres. C’est grâce à l’altitude à laquelle sont cultivés les grains de café, l’exposition suffisante à la lumière ainsi que les conditions géographiques qui fournissent un cadre propice au bon développement des caféiers que la production équatorienne est aussi importante et qualitative.


L’Equateur, un pays riche de son café

L’histoire du café en Equateur

Le café a été introduit en Équateur à l’aube du XIXe siècle par les colons français. Très rapidement, la culture du café est lancée dans la province de Manabi. Cette région tire profit des conditions climatiques et géographiques qui sont plus que propice pour une production de masse.

Préparation et séchage du café en Equateur
Préparation et séchage du café en Equateur

Très rapidement le café devient l’une des richesses du pays, des milliers de petits fermiers se lancent dans la culture du café. Les cultivateurs choisissent alors de s’établir en altitude, ce qui a donné au café équatorien ses saveurs si particulières. De plus, le climat tropical modéré du pays et son sol volcanique offrent aux cultivateurs des conditions optimales pour le développement des plants.

L’Equateur tire alors profit du boom du café en Europe et exporte chaque année pas moins de 2 millions de sacs de café sur le marché européen. En 150 ans, le café est devenu le principal produit d’exportation en Équateur. Le café est produit en très grande quantité et se destine principalement à l’exportation qui deviendra au fil des ans la principale source de revenus du pays.


Le café : un atout majeur dans l’économie de l'Equateur

Le café fait de plus en plus partie des ressources importantes de revenus pour l’économie équatorienne mais il n’en a pas toujours été ainsi. Le boom du café en Europe a vu lui succéder une crise à l’aube des années 2000 alors que le Vietnam se lance lui-aussi dans la course du café et propose sa production excédentaire sur le marché mondial. Le prix du café chute alors et les agriculteurs se redirigent vers des productions plus rentables, au détriment des cultures de café qui sont délaissées.

Depuis quelques années cependant, un nouvel essor voit le jour en Équateur.

Les nouvelles habitudes des consommateurs de café contemporains changent et ces derniers recherchent de nouvelles expériences avec des grains aux saveurs plus spécifiques et produits dans le respect de l’environnement et du produit lui-même. Avec cette nouvelle tendance, de nouvelles petites exploitations familiales redorent le blason du café équatorial qui trouve sa place parmi les propositions de cafés de spécialité.


café équateur

De nouvelles perspectives pour le café équatorien

Ces nouveaux cafés ne sont pas tous destinés à l’export. En effet, la population équatorienne est en train d’opérer un changement quant à ses habitudes de consommation. Aussi bien pour le café que le cacao ou la bière, les Équatoriens de classe moyenne recherchent de plus en plus la qualité dans les produits qu’ils consomment, aussi bien chez eux que dans des lieux publics. Ainsi, une partie de plus en plus importante des productions de café dans le pays reste entre ses frontières et fait le bonheur des baristas ainsi que des touristes et populations locales.


Préparation et séchage du café en Equateur

Dans le but de promouvoir le café et favoriser le développement de sa culture, plusieurs accords ont été trouvés entre les secteurs publics et privés afin de favoriser et améliorer la situation socio-économique des cultivateurs pour permettre à ses derniers de vivre dignement de leurs productions. Vous l’aurez compris, l’accent est mis sur les petites exploitations familiales plutôt que sur la production de masse comme c’était le cas il y a 50 ans. Les techniques de traitement du café ont également évolué : là où les grains de cafés étaient auparavant exportés encore verts, ils sont désormais torréfiés sur les terres équatoriennes.


Un nouvel essor pour le café d’Equateur

Grâce au regain d’intérêt pour le café équatorien, on peut constater les premières répercussions sur l’économie du pays. Le facteur important à prendre en compte dans ce nouvel engouement est certainement le fait que la population elle-même tend à apprécier davantage ce café plus qualitatif et produit localement. Cela permet à l’Equateur de réduire la part de sa production dédiée à l’exportation et donc d’impacter positivement son économie à l’échelle locale, rendant le pays moins dépendant aux fluctuations du prix du café à l’échelle mondiale.

 

Crédits Photo :

NoName_13 - Pexels tyler hendy - Pexels Michael Burrows - Pixabay

Comentários


bottom of page